Devenez podologue équin en intégrant la première école française de podologie équine.

Centre de formation professionnelle s’appuyant sur une pédagogie moderne et une approche pluridisciplinaire afin de garantir un enseignement technique, scientifique et médical d’un niveau supérieur.

Nos concepts fondateurs

Une pédagogie moderne

L’artisanat et les professions libérales sont doucement passés d’un modèle de reconnaissance basé sur la qualification à celui de l’expertise et de la compétence.

C’est dans cette optique que l’Institut français de podologie équine (IFPE) a su développer un apprentissage innovant, fusionnant les cours théoriques et pratiques dans un même moment de formation.

Cette méthode composite (librement inspirée des pédagogies actives et coopératives) permet à l’étudiant d’obtenir la pleine compréhension des concepts qui lui sont démontrés.

Ainsi donc, au sein de l’IFPE, la prise de note imposée et le « par-cœur » sont considérés comme inutiles et néfastes. La seule partie à écrire pouvant (par exemple) uniquement relever d’un exercice particulier et nécessaire à la conduite du cours.

Le cursus d’apprentissage est divisé en plusieurs modules, subdivisé en chapitres qui sont accompagnés d’exercices théoriques et pratiques. L’exercice final d’un module et la validation de l’acquis permet de progresser au sein du cursus.

Des centres partenaires

L’Équipole du Pays de Landivisiau | 29400

L’Équipôle est un site équestre polyvalent, dédié à l’entraînement, à la compétition ainsi qu’au loisir. De nombreuses disciplines équestres évoluent ensemble au sein de différents stages : saut d’obstacles, endurance, attelage, dressage, cross, TREC….

Les Murmures de Kerdroc’h | 29490 Guipavas

Les Murmures de Kerdroc’h est une sphère équestre respectant le mode de vie du cheval, l’environnement et les ambitions des cavaliers : un lieu de vie, de rencontre et de partage…

Les écuries de Kernenez | 29360 Clohars-Carnoët

Entre plages et forêt, les écuries de Kernenez ont pour objectif de créer un lieu où il fait bon vivre, pour les humains comme pour les chevaux, et cela tout en préservant la biodiversité du site de 26 hectares.

Les projets de recherche

La recherche scientifique qu’elle soit fondamentale (biologie, physiologie), appliquée (médecine vétérinaire) ou éthologique a pour but in fine d’améliorer la condition des chevaux et d’enrichir le savoir global permettant de comprendre les bases des phénomènes et faits observables.

L’IFPE s’inscrit complètement dans cette optique et a comme objectif premier d’améliorer la compréhension de l’appareil locomoteur, ainsi que de faire évoluer les moyens de prévention et de soins de celui-ci.

Les élèves du Module d’approfondissement professionnel (MAP) devront ainsi accomplir la rédaction d’un mémoire d’étude pour exposer leurs opinions sur un sujet donné en s’appuyant sur une série de faits afin d’arriver à une recommandation ou une conclusion. Le mémoire d’étude se veut habituellement court et incisif.

Les élèves suivant le cursus de Certification de qualification professionnelle (CCP) devront soutenir un mémoire de recherche devant un jury composé de professionnels afin d’obtenir leurs certifications. Le travail demandé est un exposé collaboratif d’une recherche scientifique qu’ils auront menés pendant leurs temps d’étude au sein de l’IFPE.

Nos services en détails

Module d’Approfondissement Professionnel

Le MAP est une formation courte d’introduction à la podologie équine et à destination des professionnels cherchant à acquérir, approfondir et améliorer, des connaissances indispensables à l’exercice de leurs fonctions.

Cette formation complémentaire répond aux importantes exigences d’une nouvelle clientèle ne se suffisant plus d’une qualification unique.

Elle est ouverte aux professions courantes de la santé équine telles que : vétérinaire, maréchal-ferrant, physiothérapeute, ostéopathe, nutritionniste, shiatsu-shi etc…

Ce module a été pensé comme un outil complémentaire dans une optique de compréhension globale des chevaux, si la podologie équine est ou deviendra votre activité principale, le CCP est alors indispensable.

Certification de compétence professionnelle

Le CCP permet l’acquisition des connaissances et des compétences techniques permettant l’exercice de la podologie équine en tant qu’activité professionnelle.

Cette certification constitue un indicateur de qualification fiable pouvant servir d’outil de reconnaissance et de promotion auprès d’une clientèle ayant des besoins très spécifiques.

La formation est conçue avec une approche pluridisciplinaire afin d’assurer un suivi de qualité par le travail en équipe avec d’autres professionnels.

Le CCP Podologie équine n’a actuellement aucun niveau reconnu par l’Etat. N’étant pas diplômant, il ne peut en aucun cas se substituer au CAPA Maréchalerie ou au DEV équin nécessaire à l’exercice réglementé.

Une démarche de validation auprès du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) est en cours.

Journées d’information et Colloques

L’IFPE propose des journées d’informations (avec ateliers pratiques) pour découvrir la podologie équine : ses origines, ses théories et ses applications.

L’objectif étant de développer une autre approche du fonctionnement du pied du cheval, à partir de laquelle découle des protocoles de soins et des solutions techniques différentes et innovantes.

Certains stages seront aussi orientés vers l’amélioration de l’exercice de la maréchalerie ou de la podologie équine, par ex : « comprendre les douleurs d’un cheval, et comment les soulager ou les contourner afin de réaliser les opérations (parages, ferrages) nécessaires ? ».

Ces événements sont principalement destinées aux centres de formations (MFR, CFPPA), et lieux d’accueil comme les Equipôles et autres associations équestres.

L’organisation et la durée de ces journées seront à définir en concertation avec l’équipe pédagogique ou les responsables associatifs.

Le mot du responsable pédagogique

Si l’étude du vivant était présente dès le début du fait de ma formation supérieure et universitaire, ce fût ma reconversion vers l’artisanat qui finit par m’offrir l’aspect manuel et la technicité qui me manquaient.

Lors de mes études en maréchalerie, j’ai été très vite confronté au manque de cohérence et de références de ce qui m’était enseigné. Diplôme en poche, j’ai voulu compléter et parfaire cet enseignement en étudiant les programmes complets de différentes écoles de maréchalerie française.

Après étude des cours de quatre centre de formation reconnus, j’ai été forcé d’aller chercher dans le monde anglo-saxon des techniques et connaissances à jour et donc en adéquation avec la médecine vétérinaire et la recherche en sciences équines.

Cette tâche de fond qui m’occupe depuis une dizaine d’années est la première fondation de cet institut.

Permettre aux jeunes maréchaux d’obtenir de solides compétences scientifiques et techniques qui leur permettront d’être efficaces et créatifs, tout en possédant les qualités nécessaires pour entreprendre, partager et communiquer.

En France, la formation en maréchalerie n’est hélas pas uniformisée (ni à jour) tandis qu’en podologie équine, elle n’existe tout simplement pas. Dix années ont été nécessaire avant de pouvoir observer et comprendre l’ensemble des facettes du cheval et de son appareil locomoteur.

Dès lors j’ai décidé de synthétiser et d’agencer ces connaissances afin qu’elles puissent définir un socle de référence nécessaire à la reconnaissance de la podologie équine comme une branche évolutive et distincte du métier traditionnel de maréchal-ferrant (Titre RCNP de Niveau III).

A la lecture de ce site, vous comprendrez que même si l’Institut de podologie équine est une jeune école, elle est résolument moderne et ouverte à toutes les professions de la filière équine.

La présence à nos côtés de vétérinaires expérimentés et d’experts reconnus dans leurs domaines sont autant d’éléments qui garantissent un enseignement technique, scientifique et médical d’un niveau supérieur.

Voila donc l’IFPE, solidement ancrée, à la fois comme centre de formation professionnelle où plongent ses racines entrepreneuriales, mais aussi comme un acteur de la recherche scientifique en podologie équine. Une école ambitieuse, ouverte à tous les mondes, respectueuse du choix de ses élèves, et consciente de ses responsabilités.

Gwennaël CADET – Maréchal-ferrant & Podologue équin

Une Approche pluridisciplinaire

Podologie équine & Physiopathologie

L’enseignement des modules de podologie équine et maréchalerie sont sous la supervision du directeur de formation.

En dehors des visites en cliniques vétérinaires, un module entier de physiopathologie sera sous la direction d’un docteur et enseignement en médecine vétérinaire.

Les objectifs sont de permettre aux étudiants d’acquérir les connaissances et compétences nécessaires au travail de concert avec la médecine vétérinaire.

200h de cours (8 modules)
100h de travail personnel
20 jours de pratique (Cert.)
2 jours de stage (MAP)

Biomécanique & Locomotion

La bonne compréhension de la bio-mécanique générale fait partie des prérequis à la juste observation du cheval en mouvement.

Partant de ce constat, un stage avec dissections et expérimentations mécaniques (manipulation, presse hydraulique) sera mené conjointement avec un formateur maréchal-ferrant reconnu.

La conclusion de ces deux jours se fera en carrière par la démonstration du protocole d’observation dynamique du cheval (allures, compensations, anomalies).

30h de théorie (4 cours)
4 jours de stage (Cert.)
2 jours de stage (MAP)

Ostéopathie & Physiothérapie

Essentiel dans la prévention et le maintien de la performance équestre. Les thérapies manuelles sont aussi indispensables dans la réhabilitation des troubles locomoteurs.

Deux professionnels viendront donc exposer leurs métiers (en théorie et pratique) ainsi que leurs approches complémentaires de la podologie équine.

Au programme : observations des compensations posturales ; évaluation de l’équilibre locomoteur ; troubles en corrélation avec les pieds.

10h de théorie (2 cours)
2 jours de stage (Cert.)

Éthologie équine & Alimentation

Le premier stage de l’année sera bien évidemment centré sur l’hippologie et l’éthologie équine.

Animé par une chercheuse et écrivaine, cette journée sera tournée dans le but d’optimiser la relation homme-cheval et ainsi de faciliter les prestations de services (soins, parages, etc.).

En fin d’année, la question des conditions de vie et de l’alimentation fera l’objet d’un second stage avec une biologiste spécialisée en nutrition équine (formation du Dr Kellon).

10h de théorie (2 cours)
2 jours de stage (Cert.)