La recherche

La recherche scientifique qu’elle soit fondamentale (biologie, physiologie), appliquée (médecine vétérinaire) ou éthologique a pour but in fine d’améliorer la condition des chevaux et d’enrichir le savoir global permettant de comprendre les bases des phénomènes et faits observables. Ce travail d’observation et d’analyse utilise comme outils l’expérimentation pratique d’hypothèses logiques dans le but d’invalider ou non une théorie.

L’IFPE s’inscrit complètement dans cette optique et à comme objectif premier d’améliorer la compréhension de l’appareil locomoteur du cheval, ainsi que de faire évoluer les moyens de prévention et de soins de celui-ci.

L’Institut, au travers de Gwenaël CADET, est membre de l’association Sciences équines qui travaille dans la sélection et la promotion de comptes-rendus (rédigés en français) d’études scientifiques anglo-saxonnes.

L’Institut aimerait par la suite que la France se dote enfin d’une revue scientifique (à comité de lecture) publiant des travaux sur les sciences équines. La barrière linguistique étant un problème majeur dans la mise à jour des connaissances relevant de différents domaines comme la médecine vétérinaire, la nutrition et bien sûr la podologie équine et la  maréchalerie.

Equine Veterinary Journal  HOOFSEARCH  American Farriers Journal

 
Depuis 1975 l’ifce organise chaque année sa Journée de la recherche équine réunissant les acteurs de la filière pour une mise en commun des connaissances et un partage des savoirs. Des scientifiques, enseignants et professionnels,  viennent y présenter les derniers résultats de leurs recherches. On peut aussi mentionner la Journée d’information en éthologie équine qui se tient à Saumur avec la participation régulière d’Hélène Roche du laboratoire d’éthologie EthoS de l’Université de Rennes 1.

L’ifce, que l’on remercie pour son implication capitale, porte aussi les équi-meeting, rendez-vous incontournable de la maréchalerie française. Au fil des années, ce colloque prend de l’importance et rejoint en diversité de conférences ses confrères outre-atlantique.

International Hoof-Care Summit Colloques équi-meeting International Society for Equitation Science

Pendant leur formation, tous les élèves de l’IFPE auront accès à des articles scientifiques et techniques provenant de revues professionnelles de qualité, ainsi qu’à des résumés en langue française d’études menées à l’étranger (Allemagne, Royaume-Unis, Etats-Unis, Australie, etc…).

Pratique vétérinaire équine Le nouveau praticien vétérinaire

 
Fort de cette documentation, les élèves du MAP devront ainsi accomplir la rédaction d’un mémoire d’étude pour exposer leurs opinions sur un sujet donné en s’appuyant sur une série de faits afin d’arriver à une recommandation ou une conclusion. Le mémoire d’étude se veut habituellement court et incisif.

Les élèves suivant le cursus CCP devront quant à eux soutenir un mémoire de recherche devant un jury composé de professionnels afin d’obtenir leurs certifications. La travail demandé est un exposé collaboratif d’une recherche scientifique qu’ils auront menés pendant leurs temps d’étude au sein de l’IFPE.

Les sujets des mémoires doivent être validés par le directeur de formation et sous tutelle d’un chercheur actif (ou d’un vétérinaire équin) ayant déjà été publié. Les observations et expérimentations seront menées au centre de formation, en centres partenaires ou en écoles vétérinaires.

Pour accomplir ce travail, le Module VII de la formation est intégralement composé dans ce sens avec un cours sur la méthodologie de la recherche documentaire et de la recherche scientifique (protocole, données etc). Les mémoires d’étude et de recherche seront disponibles en ligne ultérieurement.